Enavantpartout.fr | Votre quotidien de la St Louis
506
home,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-506,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

lllll

En Avant Partout

Votre quotidien de la Saint-louis

Web radio Saint-Louis 2017


Radio Saint-Louis

La 1ère radio entièrement dédiée aux fêtes de la Saint-louis

Durant 6 jours du jeudi 17 à 18h au mardi 22 à 23h

Nombreux reportages et directs antenne

Interview inédites

Anecdotes des grands champions

Un point en direct toutes les heures le lundi

Agnès Varda

FÊTE DE LA SAINT LOUIS – DU 17 AU 22 AOÛT 2017

La « Saint Louis » est la fête patronale de Sète. La prochaine sera la 275ème depuis la création du port le 29 juillet 1666, jour qui fut également consacré au premier tournoi de joutes à Sète.
Depuis, la Fête de la Saint Louis avec ses tournois de joutes, demeure le grand événement de l’année et rythme la vie des sétois.
Avec plus de 70 spectacles de rues et autres bodegas, la ville connaît alors une ambiance délirante…

Du 17 au 22 août, la Ville va vivre à l’heure des chevaliers blancs de la tintaine. Quantité d’événements sous le signe de la convivialité viendront enrichir cette exceptionnelle semaine de liesse populaire.

Cette année, la ville de Sète a choisi de rendre hommage à la célèbre réalisatrice Agnès Varda, la plus sétoise des cinéastes.

L‘illustrateur brestois, Christophe Vallaux, l’a construite à la demande de la réalisatrice Agnès Varda, l’invitée d’honneur de la grande fête de la ville.

L’annonce de l’identité de l’invitée d’honneur de la prochaine Saint-Louis, vendredi à la Pointe-Courte, est allée de paire avec la présentation de l’affiche officielle. Une fois n’est pas coutume, c’est l’invitée, en l’occurrence la réalisatrice de cinéma Agnès Varda, qui l’a fait créer par son illustrateur, le Brestois Christophe Vallaux.

« Je ne savais pas il y a un mois ce qu’était une tintaine »

« C’est elle qui m’a indiqué qu’elle “se verrait bien en haut d’une tintaine”  », explique le caricaturiste qui a aussi créé l’affiche des Plages d’Agnès. Comme en Bretagne, des joutes il y en a peu, et que Christophe Vallaux n’en a jamais vu de sa vie – « je ne savais même pas, il y a un mois, ce qu’était une tintaine », glisse-t-il – Agnès Varda lui a alors envoyé « une photo de jeunes gaillards assis dessus en me demandant de m’en inspirer. »
Le dessin final a ensuite découlé de la caricature d’Agnès Varda, assise en bord de plancher. Ce croquis-là a donné l’idée au dessinateur de gratifier tous les jouteurs de la même coiffure que la réalisatrice qui elle, “en échange”, porte la marinière. Rajoutez à cela, le pavois signé, et cette tintaine “vardienne” permettant de « créer une notion d’équipe ».
Les volatiles, eux, ne sont pas des gabians. Ce sont, très précisément, « des mouettes de Noirmoutier, même si cela ne se voit pas », sourit Christophe Vallaux. Cette race d’oiseaux-là est « présente de manière récurrente dans tous les dessins faits à l’époque de l’exposition de Varda à la Fondation Cartier (“L’île et elle”, en 2006, NDLR). Alors, c’est de manière naturelle que l’une d’entre elles a pris une coiffure pour son nid. Une autre est étonnée de retrouver, ici, Agnès Varda…  »

« C’est une ville rouge et cela ne peut être autrement ! »

Enfin, concernant la présence d’un chat sur la bigue, l’explication est très simple : « c’est l’animal favori d’Agnès Varda. Elle en a toujours eu. Alors, on imagine une bagarre avec une mouette… », commente le créateur de l’affiche de la Saint-Louis 2017.
Dernier élément du tableau, la couleur du fond et la silhouette de la ville. « Je connais Sète pour y être venu justement avec Agnès pour installer ses expositions. Dans mon imaginaire, c’est une ville rouge, et cela ne peut en être autrement ! Maintenant, que la ville au fond ne ressemble guère à la ville, cela n’a guère d’importance, il fallait juste rappeler la présence de la mer avec le phare et la jetée », glisse encore Christophe Vallaux.
Voilà l’œuvre lancée dans le grand public depuis vendredi. Comme d’habitude – et c’est la tradition - elle va donner lieu à de grandes discussions entre les “pour” et les “contre”.

DSC_5941
DSC_7817
DSC_4769
DSC_4390

Contact

Vous souhaitez nous contacter

En Avant Partout

07 60 98 48 09

info@enavantpartout.fr